Informatique/programmation

Apprendre à coder/programmer en maternelle et en primaire

apprendre à coder à son enfant

Aujourd’hui je prends (enfin) le temps de vous écrire un article sur le code informatique pour les enfants en maternelle et en primaire.

Si vous avez envie d’apprendre la programmation à votre enfant, je vous présente la ressource idéale (que vous sachiez ou non vous-même programmer).

Je vous propose de vous détailler un site gratuit pour apprendre le langage informatique.
L’âge indiqué est 4  ans mais selon vos envies je vous dirais de débuter dès que votre enfant est à l’aise avec les jeux de société.

Je vous propose de vous expliquer ce programme et de vous montrer comment je le présente à ma fille.
A la fin de l’article, je vous propose des supports pour apprendre à coder « en mode déconnecté ».

L’objectif est d’acquérir une logique informatique. Plus qu’un langage, il s’agit d’un mode de pensée que l’on retrouve dans la plupart des codes informatiques.

Il s’agit d’une initiation graphique à l’algorithmique.

Le site propose une partie pour les élèves et une autre pour les encadrants.
Je vais détailler celles sur les élèves.

 

apprendre à coder en maternelle
Extrait du site Code.org: leçons par tranche d’âge

Vous trouverez 6 menus principaux: des leçons pour les 4/6 ans, pour les 6 ans +, les 8 ans+, les 10 ans+, une formation accélérée et une formation en mode déconnecté (sans écran).
De plus de nombreux jeux viennent étoffer les cours.

Dans un premier temps, je vous propose de détailler la formation dès 4 ans en vous expliquant l’intérêt des exercices :

Le cours commence avec des activités manuelles de repérage sur quadrillage.
A ce propos je me permets de vous rajouter des liens externes pour enrichir cette partie (en mode déconnecté):
ici, ici et

Par la suite, un cours reprends l’utilisation du clavier, de la souris et du déplacement. Même si votre enfant n’a jamais eu une tablette/ordinateur entre les mains, il pourra ainsi effectuer la suite du programme.

Rentrons dans le vif du sujet, la première partie de la leçon permet à l’enfant de manipuler le déplacement en créant son premier programme informatique.
Il faut s’imaginer programmer le déplacement d’un robot.
Les exercices sont fluides et les difficultés isolées, ils visent à renforcer des compétences en séquençage.

 

apprendre à coder en maternelle 2
Extrait du site code.org: ma fille programme l’oiseau pour qu’il se déplace sur le cochon, pour cela elle utilise deux flèches Ouest. Le code informatique est à droite sous forme de blocs à déplacer et la visualisation se fait à gauche en cliquant sur démarrer.

 

Les exercices sont auto-correctifs de par la visualisation sur l’écran à gauche.

L’enfant travaille la programmation par bloc mais il y a possibilité de voir le code Javascript derrière. Un quizz vient confirmer la bonne compréhension.

 

apprendre à coder en maternelle 3
Extrait du site Code.org: pour rejoindre le cochon, l’oiseau doit descendre puis se déplacer 2 fois sur la gauche, remonter et se déplacer une dernière fois sur la gauche.

 

S’ensuit un cours de débogage pour visualiser et corriger des erreurs et un travail sur les séquences pour introduire des actions (ici obtenir et produire).

 

apprendre à coer en maternelle 4
Extrait du site Code.org: ici ma fille programme l’abeille. Elle lui dit d’avancer puis de récolter du nectar (obtenir la fleur), d’avancer encore 2 fois pour se retrouver sur une ruche et produire du miel.
apprendre à coder en maternelle 5
Extrait du site Code.org: ici ma fille programme un dessin (repasser sur les lignes). On peut s’imaginer programmer une imprimante 3d et lui dire d’avancer sur la gauche une fois en repassant puis de sauter... puis d’avancer sur la gauche une fois en repassant... puis de sauter... Le code est plutôt répétitif, d’où l’introduction des boucles en informatique.

 

La deuxième grosse partie de la leçon consiste à introduire une des choses les plus importantes en informatique : les boucles.

 

apprendre à coder en maternelle 6
Extrait du site Code.org: pour rejoindre le cochon, l’oiseau doit d’abord avancer une fois vers le haut, puis 5 fois vers la gauche. La boucle « répéter X fois » nous permet de n’écrire que deux lignes de code au lieu de 5.

 

En effet, afin d’alléger les lignes de code et répondre au besoin de répétition, la plupart des langages informatiques comprennent des boucles/conditions: répéter/tantque/jusqu’à/pour X fois… et le fameux si/alors/sinon.

Selon le langage, les « noms » ne seront pas les mêmes, mais la logique informatique elle oui!

 

Pour bien comprendre la logique des boucles et conditions, il faut s’imaginer programmer un robot qui part de chez soi et va chercher le pain à notre place:
Il faudra d’une part lui indiquer le chemin à l’avance (gauche, droite…) mais aussi lui dire une condition primordiale:
Si tu vois un passage piéton alors regarde bien s’il n’y a pas de voiture…. s’il n’y a pas de voiture alors traverse, sinon attend….
Au niveau des boucles, elles seront utiles pour par exemple lui dire de de prendre la 4ème droite ou de tourner à un repère:
Tant que tu ne vois pas la maison rouge, avance.

 

Les instructions conditionnelles sont vues dans le 2ème cours (6 ans+) et correspondent au fameux « si » vu ci-dessus :

 

apprendre à coder en primaire
Extrait du site Code.org: l’abeille veut récolter du nectar. Cependant certaines fleurs en ont (1) mais d’autres ont déjà été butinées (0). Le programme que j’ai écrit dit à l’abeille de butiner (obtenir du nectar) si la variable nectar est à 1 et de répéter 5 fois l’opération (il y a 5 fleurs).

 

Les autres boucles (à part celle « répéter x fois ») sont vues dans le cours 3 et 4.

La clé du programme réside dans le rythme et surtout l’accompagnement.
Tout est très intuitif et les difficultés progressives.

Je ne peux que vous le recommander.

 

Mon conseil

Si vous n’avez jamais programmé, je vous conseille de faire les exercices avant de les présenter à votre enfant.

Je reste toujours à côté de ma fille lorsque nous pratiquons, non pas pour lui souffler les réponses (on apprend en tatonnant, surtout en informatique!) mais pour l’aider à gérer ses émotions: un énervement=45 secondes de pause, deux énervements= arrêt de la leçon… tout programmateur sait que la gestion des émotions et des pauses est une des clefs du succès.

 

Et après ?

Si vous nous suivez sur Instagram, vous avez déjà vu plusieurs fois ma fille coder (en story) un jeu de la Reine des neiges… En effet, une multitude de jeux et d’applications sont disponibles en plus des leçons.
Ce site est une mine d’or !

apprendre à coder en primaire 2
Extrait du site Code.org: de nombreux jeux et applications sont disponibles.

Personnellement nous répétons 5 fois chaque leçon (donc il nous faudra plus de 6 mois pour achever le cours 1) mais le succès réside dans des séances espacées et répétées.
Nous avançons comme une matière classique, au même rythme que nous apprenons à compter, à lire ou l’anglais

A propos du site

Il est proposé par une organisation à but non lucratif mais financée par les plus gros actionnaires mondiaux/entreprises (et fortunes privées). Le but est de démocratiser l’accès à la programmation dès le plus jeune âge (d’où la gratuité).

 

Pour résumé

Le code informatique est un langage à part avec sa propre logique.
En travaillant les déplacements, l’enfant apprend à structurer son code (en introduisant des actions).
Comme pour le Français où il existe une structure grammaticale, en programmation on utilise des boucles et instructions conditionnelles (ainsi que des variables et fonctions).
Selon le langage de programmation, le « nom » sera peut-être différent mais la syntaxe restera la même.
La programmation par blocs est certes simplifiée mais c’est une étape très enrichissante dans l’apprentissage de l’informatique.

 

La dernière fois que j’ai codé

Personnellement j’ai voulu effacer mon historique sur Facebook (mon mur)…
J’avais le choix entre cliquer 98 000 sur la croix, puis valider la suppression puis recommencer puis attendre 15 secondes que la suite se charge… une « macro » plus tard et un peu de code informatique (oui on peut programmer sous Firefox) et le programme a effacé mon mur Facebook (m’économisant plusieurs heures de travail)… merci les boucles!

 

Si vous avez besoin d’aller plus loin, je vous conseille cet ouvrage dans un contexte académique

Je l’ai acheté pour ma fille, pour piocher des idées d’activités déconnectées mais ce livre est avant tout destiné aux professeurs des écoles.

 

Besoin d’idées de supports pour apprendre à coder sans écran ?

Je vous recommande un robot pour travailler les déplacements et un jeu de société coopératif pour travailler la logique informatique (créé par Dan Shapiro)

 

 

 

 

J’espère que cet article vous aura fait découvrir ce site et surtout vous aura donner envie de vous lancer.
Sachez que même si vous n’avez jamais programmé, il est possible d’apprendre à votre enfant.
Prenez le temps de faire le cours 1 avant de lui présenter et vous vous surprendrez!
Quant à mes amis geek, la quasi totalité des parents auxquels j’ai présenté le site adorent faire des séances avec leur enfant: je vous souhaite donc à toutes et à tous de beaux programmes 🙂

N’hésitez pas à nous suivre, pour être au courant des nouveaux articles.

logo insta 3logo facebook 3

IMG_4320

2 réponses »

  1. Encore un chouette billet… Hyper complet. Je me mets de côté les références du livre… Ma fille bien plus grande a commencé avec Scratch Junior en CP également… C’est sur tablette mais c’est vraiment bien fait !

    Virginie

    • Merci beaucoup. Oui c’est le même principe avec du « préfabriqué » pour apprendre à coder. Code.org est une grosse fondation avec des cours précis (seule différence). Il est très facile, je dirais en milieu/fin de primaire de passer de l’un à l’autre. Vive le code! (j’ai hâte d’ailleurs de coder avec elle sur Scratch mais elle manque encore de maturité pour que je la lance).

Laisser un commentaire